www.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.fr
logo
Le droit de l'Océan Indien
en un clic!

Tribune

RJOI Numéro 25 - 2018-01, Page : 5
Olivier DUPÉRÉ

Une nouvelle équipe à la barre de la Revue juridique de l’Océan Indien

1Après plusieurs années respectivement passées à la direction et à la rédaction en chef de la Revue juridique de l’Océan Indien, nos collègues Élise Ralser et Julie Dupont-Lassalle voguent désormais vers de nouveaux horizons, et les principales clés du navire sont désormais tenues par moi-même (chargé de diriger la Revue) ainsi que Romain Loir et Safia Cazet (tous deux chargés de pourvoir aux chroniques de jurisprudence).

2Alors que voici le premier numéro publié par nos soins, nous adressons un immense merci à Élise et Julie, qui n’ont pas ménagé leur temps pour mener la  Revue à bon port, et leur souhaitons les plus belles réussites dans les nouvelles directions qu’elles ont choisi de suivre.

3La transition a été assez longue, le dernier numéro publié sous la direction de nos prédécesseurs remontant à fin 2016. Telle est la rançon du temps qui s’est avéré nécessaire pour reprendre véritablement toutes les commandes en main.

4Désormais, la Revue juridique de l’Océan Indien sera entièrement électronique. On la retrouvera en ligne sur le site Internet de la LexOI (Association du Droit dans l’Océan Indien), à la suite des numéros précédents. Source de délais et de frais non négligeables, la version papier appartient désormais à l’histoire de la Revue. Son contenu sera toujours référencé sur Doctrinal.

5La Revue conserve la ligne éditoriale très généreuse qui est la sienne depuis le début à savoir, suivant la présentation qu’affectionne Élise Ralser, le droit DE l’Océan Indien (dans toutes ses spécificités) et le droit DANS l’Océan Indien (dans toute sa diversité).

6Droit public/droit privé ; droit commun/droit spécial ; droits nationaux/ droit international/droit de l’Union européenne. La Revue a pour objet de contribuer à la réflexion scientifique sur l’ensemble de la vie juridique au sein de l’Océan Indien., quelles que soient les formes de cette réflexion :

7– articles scientifiques, accueillis dans la rubrique désormais intitulée « Articles » (l’ancienne dénomination de « Doctrine » nous étant apparue trop franco-française, pour le dire sommairement) ;

8– actes de journées d’études ou de colloques, accueillis dans la rubrique « Actes », que ces manifestations aient été réalisées au sein de l’Université de La Réunion ou bien au sein d’autres Universités ;

9– chroniques de jurisprudence, accueillies dans la rubrique « Chroniques » et qui, si elles sont pour l’heure principalement dédiées à la jurisprudence des cours et tribunaux dont le siège se trouve à La Réunion et Mayotte, pourraient tout à fait s’ouvrir à celle d’autres juridictions de la zone Indien (à bon entendeur !) ;

10– les recensions bibliographiques, qui seront accueillies dès le prochain numéro dans une nouvelle rubrique ;

11– et évidemment, cette Tribune, que nous avons préemptée à l’occasion de la sortie de ce numéro, mais qui est bien évidemment ouverte à chacun, du moment que son thème est d’ordre juridique !

12Si la Revue juridique de l’Océan Indien recevra bien sûr la marque du triumvirat chargé de pourvoir à ses destinées, elle sera bien plus, en définitive, ce que la communauté des juristes voudra qu’elle soit.

13À vos claviers !

Quelques mots à propos de :  Olivier DUPÉRÉ

Maître de conférences en droit publicUniversité de La Réunion – C.R.J. (E.A. 14)