www.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.fr
logo
Le droit de l'Océan Indien
en un clic!

RJOI Numéro 22

RJOI Numéro 22
Élise RALSER

Éditorial

1Les devoirs de l’homme… voilà la thématique au centre du travail de recherche de Justine MACARUELLA, doctorante à l’université de La Réunion, et grâce à laquelle elle a reçu le premier prix de la 6e édition du concours de mémoires de la Revue juridique de l’océan Indien, en décembre 2015. Tiré de ce mémoire, l’auteur nous propose ici un article plaçant l’individu au cœur de la communauté à laquelle il appartient et nous livre sa réflexion ô combien enrichissante sur ce beau sujet, à revers de celui – désormais familier – relatif aux « droits de » ou aux « droits à ».

2Madagascar est ensuite à l’honneur : en décembre 2015, l’association LexOi, soutenue en cela par l’État et le conseil régional de La Réunion – au titre de la coopération régionale – a organisé la 1re édition du « concours interrégional de l’océan Indien », inauguré avec l’université catholique de Madagascar. Le premier prix de ce concours – parallèle à ce lui organisé au sein de l’université de La Réunion – a été décerné à Corinne Holy RAKOTONIAINA. Nous sommes fiers de pouvoir valoriser ainsi le travail de jeunes chercheurs talentueux de l’océan Indien, en publiant une version condensée de son mémoire consacré aux « Droits voisins et entreprises de communication audiovisuelle malgaches ».

3Ensuite encore, nous élargissons le cercle aux grandes problématiques de la zone sud-ouest de l’océan Indien, avec le professeur André ORAISON, fidèle soutien de la revue et auteur régulier dans nos pages. Dans ce numéro, le regard est porté sur la Commission de l’océan Indien, cette organisation internationale régionale à la fois médiatisée et pourtant grande inconnue dont on essaie, plus de trente ans après sa création, de dresser le bilan, avec ses écueils et ses atouts, le tout dans une perspective de coopération régionale.

4Notre rubrique Variations donne enfin l’opportunité de s’exprimer brièvement et librement, en quelques pages, opportunité saisie par Thomas M’SAÏDIÉ, sur la « question de l’île comorienne de Mayotte », et ensuite par Edwin MATUTANO, qui nous explique comment des départements d’outre-mer ont pu occasionnellement devenir des territoires d’outre-mer et ce, sans mutation institutionnelle.

5Une fois de plus, il ressort de tout cela une grande richesse dont nous tentons, comme à l’accoutumée, de vous faire tous profiter…