www.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.fr
logo
Le droit de l'Océan Indien
en un clic!

Evènements

Les 70 ans de la départementalisation outre-mer

Les 70 ans de la loi de départementalisation (loi n° 46-451 du 19 mars 1946 tendant au classement  comme départements français de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Réunion et de la Guyane française), rendent nécessaire une réflexion scientifique ordonnée autour des relations entre le centre et la périphérie. Guidé par une démarche propre à toute commémoration, ce colloque a pour ambition de porter un regard sur le passé pour mieux comprendre le présent et appréhender le futur. Pour ce faire, sont rassemblés des chercheurs de divers horizons pour analyser au plus près les tensions contemporaines entre le principe d’unité de la République et la diversité inhérente aux territoires ultramarins. Alors que le processus de départementalisation conjuguait au départ unité constitutionnelle et diversité législative, on constate désormais une tendance forte au renforcement de l’identité constitutionnelle combinée avec une multiplication des statuts législatifs. Par ailleurs, la départementalisation qui passait initialement pour être le régime commun des relations «Outremer - métropole», est aujourd’hui en voie de marginalisation. Seuls deux territoires sur les quatre prévus initialement continuent d’en bénéficier (Guadeloupe et La Réunion), tandis qu’un s’est vu récemment attribuer cette qualité (Mayotte) ; visiblement des forces contraires sont à l’oeuvre. Ces linéaments s’inscrivent dans un double contexte : l’européanisation des liens entre l’Outre-mer et la métropole ; la réforme de l’organisation territoriale de la France présentée depuis 2012 comme l’Acte III de la décentralisation.

 

 Cette ambition scientifique passe par une association des acteurs politiques locaux à la fois auteurs et  acteurs de la départementalisation ultramarine.


Documents annexes :

fichiers Programme colloque 70 ans